La Maison Blanche reconnaît que les Américains sont “préoc cupés par l’inflation et le marché boursier”, alors que le S & P 500 efface tous les gains depuis l’inauguration de Biden

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a joué la défense mardi, alors que les journalistes l’ont par semée de questions sur les dernières baisses du marché boursier américain.

«Nous surveillons de près. Nous savons que les familles sont préoc cupées par l’inflation et le marché boursier», a déclaré Jean-Pierre lors d’un groupe de presse, interrogé sur les craintes de récession et le SPX du S & P 500,
-0.85%
tomber lundi dans un marché baissier – géné ralement défini comme une baisse d’au moins 20% par rapport à un sommet récent.

“Ce à quoi nous sommes confrontés, ce sont des défis mondiaux: la hausse des prix de Poutine, l’inflation, la sortie d’une pandémie mondiale unique en une génération”, at-elle ajouté, faisant référence à l’augation CL00 énergétique,
-2,21%
et les prix alimentaires qui sont en partie dus à l’invasion de l’Ukraine par le président russe Vladimir Poutine.

“Le peuple américa in est bien placé, selon nous, pour faire face à ces défis grâce à ce que le président a fait au cours de la der nière année et demie pour gérer l’économie.”

La porte-parole du président Joe Biden a également déclaré: “Donc, toutes ces choses sont importantes, mais oui, nous les surveillons de près, et nous comprenons ce que cela ressent pour le peuple américain.”

Lié: L’invasion russe de l’Ukraine représente plus d’un tiers de l’inflation américaine, selon un prévision niste

Et voir: Le conseiller de Biden affirme que les États-Unis seraient toujours confrontés à une «inflation record» s’il n’y avait pas eu un programme de dépenses de 2 billions de dollars – et qu’il y aurait «un chômage beau coup »»

Jean-Pierre a fait des remarques similaires lundi, lorsqu’elle a été interrogée par un journaliste sur le fait que tous les gains boursiers du mandat de Biden avaient été anéantis.

Le S & P 500 et le Dow Jones Industrial Average DJIA,
-0,92%
a terminé la session de lundi en dessous de leur clôture le 20 janvier 2021 – la date de l’inauguration de Biden. Ils n’avaient pas fermé sous leurs niveaux du jour de l’inauguration depuis mars 2021.

Les républicains ont critiqué Biden et ses collègues démocrates pour l’inflation élevée et la vente massive du marché boursier, le Comité national républicain notant comment les principales jauges se sont terminées lundi dans le tweet ci-dessous.

On s’attend à ce que le GOP reprenne le contrôle de la Chambre des repré sentants des États-Unis lors des élections de mi-mandat de novembre, en partie grâce à la frustration des Américains face à l’inflation, le marché des paris donnant une chance de 88% pour ce résultat. Le GOP a également de bonnes chances de reprendre le Sénat 50-50, car PredictIt place ses chances à 77%.

Lire la suite: Biden parle de ses efforts pour maîtriser les prix élevés, alors que les analystes voient pour lui des élections de mi-mandat “difficiles” à moins que l’inflation ne diminue

Regarde aussi: Alors que Biden lutte contre l’inflation, les économistes avertissent que ses armes pour cette bataille semblent “extrêmement limit ées”

Plus: Plus: Si les républicains gagnent aux élections de mi-mandat, surveillez les mesures concernant l’exonération de la taxe sur l’essence, le crédit d’impôt pour enfants et la criminalité, selon un expert

Le président Joe Biden s’exprime mardi lors d’une convention AFL-CIO à Philadelphie.

AFP via Getty Images

Biden a réité ré mardi son point de vue selon lequel l’inflation est un défi mondial et que les États-Unis peuvent mieux le combattre que les autres pays grâce à ses politiques économiques.

“Mon plan pour l’économie a fait des progrès extraordinaires pour mettre l’Amérique en position de s’attaquer à un problème mondial qui est pire partout sauf ici – l’inflation”, at-il déclaré, alors qu’il parlait à Philadelphie lors d’une convention pour l’AFL-CIO, le plus grand Fédération américaine des syndicats.

Les actions américaines se sont échangées pour la plupart à la baisse mardi après-midi, alors que les marchés financiers continuaient de s’effondrer après un rapport publié vendredi qui montrait une accé lération surprise de l’inflation les taux d’intérêt. Les actions ont chuté cette année, avec le S & P 500 en baisse d’environ 22%, alors que les investisseurs s’inquiètent des prix élevés pour les consommateurs, des hausses de taux de la Fed et du récession.